OP Vendée

← Liste des régions

L'OP Vendée assure un suivi drastique de la production de ses adhérents afin de gérer précisément les droits à produire qui lui sont attribués annuellement. Ce contrôle se traduit par une gestion quotidienne de l’accès à la ressource afin de pérenniser les captures d’espèces sous quotas sur l’ensemble de l’année. 

En complément, l’OP Vendée met également en application des plans de gestion pour les espèces dites « sensibles ». 

L'organisation de producteurs souhaite

  • participer au développement de certaines pêcheries sur des espèces n’étant pas sous quotas (sardine, seiche, encornet, barbet, …) ou pour lesquelles le quota de l’OP est suffisant (chinchard, thon) ;
  • gérer le système de prévision des apports qui permet d’informer régulièrement ses adhérents des prévisions de débarquements dans les ports et l’état du marché. Cette donnée incite les navires adhérents à choisir leur jour de vente ou leur lieu de vente, afin de permettre une meilleure valorisation de leur production.

Depuis 2013, l’OP Vendée propose à ses adhérents l’étiquetage du poisson capturé à la « ligne ». Cet étiquetage, offre au consommateur une information complète sur l’origine du poisson et pour les navires une meilleure valorisation du produit pêché. Elle met en œuvre différentes actions afin de faire connaitre au grand public les différentes espèces pêchées par les navires adhérents. L’OP Vendée maintient son volume de production de certaines espèces pélagiques pour les conserveries françaises, elle augmente sa production transformée essentiellement basé sur le merlu et travail sur le développement de « circuit court » avec notamment un projet d’AMAP sur Nantes et ses alentours.